Cette semaine a eu lieu un grand changement dans les règles d’obtention d’un permis de travail temporaire au Québec. Je dois ici donner tout le crédit à ma collègue et amie Selin Deravedisyan qui a appris et diffusé la nouvelle avant tout le monde. Pour 44 professions, il y aura un processus simplifié qui évitera aux travailleurs étrangers d’obtenir d’abord un avis sur le marché du travail (AMT). Cet avis est, en grandes lignes, la démonstration que l’emploi n’aurait pu être occupé par un citoyen ou résident permanent canadien et que les conditions de travail respectent les normes canadiennes. Il est souvent ardu de l’obtenir et pour cette raison, plusieurs entreprises québécoises trouveront maintenant plus facile d’engager de la main d’œuvre à l’étranger.

Continue reading »