Cette semaine a eu lieu un grand changement dans les règles d’obtention d’un permis de travail temporaire au Québec. Je dois ici donner tout le crédit à ma collègue et amie Selin Deravedisyan qui a appris et diffusé la nouvelle avant tout le monde. Pour 44 professions, il y aura un processus simplifié qui évitera aux travailleurs étrangers d’obtenir d’abord un avis sur le marché du travail (AMT). Cet avis est, en grandes lignes, la démonstration que l’emploi n’aurait pu être occupé par un citoyen ou résident permanent canadien et que les conditions de travail respectent les normes canadiennes. Il est souvent ardu de l’obtenir et pour cette raison, plusieurs entreprises québécoises trouveront maintenant plus facile d’engager de la main d’œuvre à l’étranger.

Les 44 professions en question sont :

  • Adjoints/adjointes de direction
  • Agents/agentes d’administration
  • Agents/agentes de soutien aux utilisateurs
  • Analystes et consultants/consultantes en informatique
  • Audiologistes et orthophonistes
  • Dentistes
  • Directeurs/directrices – commerce de détail
  • Directeurs/directrices des ressources humaines
  • Directeurs/directrices des ventes, du marketing et de la publicité
  • Électromécaniciens/électromécaniciennes
  • Enseignants/enseignantes au niveau collégial et autres instructeurs/instructrices de programmes de perfectionnement
  • Enseignants/enseignantes au niveau secondaire
  • Ergothérapeutes
  • Évaluateurs/évaluatrices de logiciels et de systèmes informatiques
  • Hygiénistes et thérapeutes dentaires
  • Infirmiers autorisés/infirmières autorisées
  • Infirmiers auxiliaires/infirmières auxiliaires
  • Ingénieurs civils/ingénieures civiles
  • Ingénieurs/ingénieures en aérospatiale
  • Ingénieurs/ingénieures et concepteurs/conceptrices en logiciel
  • Inhalothérapeutes, perfusionnistes cardiovasculaires et technologues cardiopulmonaires
  • Machinistes et vérificateurs/vérificatrices d’usinage et d’outillage
  • Mécaniciens/mécaniciennes d’équipement lourd
  • Mécaniciens/mécaniciennes de chantier et mécaniciens industriels/mécaniciennes industrielles (sauf l’industrie du textile)
  • Mécaniciens/mécaniciennes et réparateurs/réparatrices de véhicules automobiles, de camions et d’autobus
  • Médecins spécialistes
  • Omnipraticiens/omnipraticiennes et médecins en médecine familiale
  • Pharmaciens/pharmaciennes
  • Physiothérapeutes
  • Programmeurs/programmeuses et développeurs/développeuses en médias interactifs
  • Secrétaires médicaux/secrétaires médicales
  • Spécialistes des ventes techniques – commerce de gros
  • Superviseurs/superviseures – commerce de détail
  • Technologistes médicaux/technologistes médicales et assistants/assistantes en anatomopathologie
  • Technologues en radiation médicale
  • Technologues et techniciens/techniciennes en dessin
  • Technologues et techniciens/techniciennes en génie civil
  • Technologues et techniciens/techniciennes en génie électronique et électrique
  • Technologues et techniciens/techniciennes en génie mécanique
  • Traducteurs/traductrices, terminologues et interprètes
  • Travailleurs sociaux/travailleuses sociales
  • Travailleurs/travailleuses des services communautaires et sociaux
  • Vérificateurs/vérificatrices et comptables
  • Vétérinaires

Si bien les demandes de permis de travail seront simplifiées pour les offres d’emploi dans un de ces 44 domaines, elles ne seront pas faciles pour autant. En effet, la description des tâches de l’offre d’emploi de l’employeur canadien devra correspondre à 99% à la description des tâches publiées dans la Classification nationale des professions. Le candidat recruté à l’étranger devra démontrer avoir exactement les compétences requises pour exécuter les tâches décrites. Ceci dit, ce changement implique que le permis de travail au Québec sera plus accessible pour plusieurs travailleurs étrangers.


1 Response » to “Permis de travail plus accessible au Québec”

  1. ximena says:

    Je suis infermiere, mais mon esperience est dans le domain administrative, pas dans le domain clinique. Je peut demander une residance permanente?

Leave a Reply